La déferlante coréenne

1La Hallyu est la vague coréenne par laquelle s’est diffusée la culture populaire de la Corée du Sud, dans le reste de l’Asie dès le début des années 1990, puis en Occident depuis 2010.

2La K-pop a submergé le monde, avec une industrie musicale “intégrée” ultra-performante et perfectionniste, dont le fer de lance est deux groupes extrêmement populaires dans le monde entier : BTS et BlackPink.

3BTS en chiffres : Les retombées économiques du groupe BTS pour la Corée du Sud sont évaluées à 5,6 milliards de dollars en 2019 (Hyundai Research Institute, 2019). Leur label – Big Hit Entertainment – fait désormais partie des 40 plus grosses valorisations boursières coréennes (environ 7,4 milliards d’euros fin 2020). BTS est le premier groupe depuis les Beatles à avoir trois albums numéro 1 en un an chez Billboard, ce qui a beaucoup amusé Stephen Colbert avec une séquence d’anthologie dans son Late show.

4K-Dramas : Ces séries – de la saga à la romcom – sont diffusées dans l’Asie tout entière et au Moyen-Orient, et aujourd’hui aussi sur Netflix. Au-delà du succès économique, c’est une façon puissante et indolore de diffuser les valeurs et la culture coréennes.

5Un cinéma qui crève l’écran : Parasite avec la Palme d’Or et 4 Oscars, Minari avec l’Oscar du meilleur film étranger en 2021, témoignent d’un cinéma vivant, créatif, notamment parce qu’il est protégé de façon très stricte par l’Etat, contre les grands studios américains.

6La Hallyu est partout ! La preuve ? L’afflux d’étudiants aux cours de coréen, la diffusion de la cuisine coréenne, l’engouement plus qu’inattendu pour le kimchi, le succès des marques de cosmétique et de maquillage coréennes…

7La 10ème puissance économique mondiale (FMI) : Dans les années 60, avec un PIB / habitant de moins de 100 dollars, la Corée du Sud était plus pauvre que Haïti, l’Ethiopie ou le Yémen.


La leçon à retenir

Face à des voisins surpuissants et parfois menaçants, la petite Corée du Sud a choisi le soft power, cette capacité d’un État à influencer pacifiquement ses alliés et ses ennemis, par sa culture et ses valeurs. Efficace et rassurant… à moins que Psy et son Gangnam style n’aient été une arme psychologique particulièrement perverse !

Allez, on s’était promis de ne pas le faire mais on ne résiste pas ! Comme ça, vous l’aurez dans la tête toute la journée… Comme nous !

Et pour en savoir encore plus sur la Hallyu… notre article complet !

Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !