Vacances à volonté chez Netflix

Vacances à volonté chez Netflix

1On ne présente plus Netflix et ses 208 millions d’abonnés payants. Créée en 1997, Netflix est l’une des rares entreprises à avoir réussi plusieurs transformations radicales en si peu de temps : passage du DVD au streaming, création de contenus originaux, puis lancement de son propre studio de production.

2Reed Hastings, son fondateur, attribue la réussite de Netflix à sa culture de « freedom & responsibility« , incitant chaque collaborateur à pratiquer une autonomie radicale.

3Ainsi Netflix a mis en place une politique de congés payés à volonté : pas d’autorisations, pas de limites. On vous demande juste d’être responsable et de tenir compte de vos objectifs et de dates impératives telles que la clôture des comptes.

4Le symbole est fort mais la pression de la responsabilité ne l’emporterait-elle pas sur le principe de liberté, incitant au contraire à prendre moins de vacances ? Conscient de ce risque potentiel, Netflix demande à ses dirigeants de montrer l’exemple. Ils doivent non seulement prendre de nombreux jours de vacances mais en plus le faire savoir : Netflix a mis en place un mur des cartes postales affichant les « preuves de vacances » de ses dirigeants.

5Netflix va encore plus loin dans l’autonomie radicale : pas besoin d’autorisation préalable pour engager des frais. Mais, la confiance n’excluant pas le contrôle, Netflix audite chaque année environ 10 % des notes de frais. Gare aux « fautifs », congédiés sans autre forme de procès en cas d’irrégularités constatées.

6Netflix est le symbole même des Culture First Companies qui considèrent que leur culture est leur principal atout. Aux antipodes des valeurs auto-proclamées (en général des platitudes autour de la qualité, l’esprit d’équipe et du respect des clients), ces entreprises considèrent qu’il n’y a pas de culture en soi mais uniquement des preuves de culture. Et ces preuves doivent s’incarner dans des “Shocking rules”, des gestes forts qui induisent les comportements attendus… comme la liberté de prendre des vacances.

7Au cœur de ces Culture First Company, on retrouve l’autonomie des collaborateurs, considérée comme la condition sine qua non pour affronter une concurrence acharnée et des ruptures technologiques permanentes.


La leçon à tirer

L’innovation ne se crée pas avec des formulaires… mais avec des adultes doués d’intelligence, de raison et d’autonomie !

Pour aller plus loin


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !