Mirror

Mirror

Mirror, mon beau Mirror, dis-moi que je suis la plus “fit” !


1Mirror est une solution de “home gym”, mélangeant miroir de salle de danse, écran, caméra, coach personnel, vidéos, bracelet connecté type Fitbit, réunion Zoom, et en plus ça fait la déco ! Mais, non, ça ne fait pas le ménage…

2Pourquoi c’est différent ? Non seulement vous avez l’impression d’être avec votre coach personnel mais votre image se superpose à celle du coach.

3Vous pouvez faire une séance avec des “amis” à distance. L’émulation sans les odeurs ni les regards gênants, et bien sûr sans coronavirus. En revanche, c’est plus difficile d’aller prendre un café ensemble après !

4Mirror s’inscrit dans le développement des machines connectées, inauguré par Peloton en 2014. Le principe est toujours le même : du matériel (vélo , tapis de course, rameur…), du logiciel (programmes d’entraînement), de l’interactivité (contact avec un coach) et surtout une “communauté”. Quelques offres parmi tant d’autres : Hydrow, rameur connecté, LiteBoxer, “sparring partner”… L’étape suivante ? La réalité virtuelle pour des sports tels que le ski, l’escalade, etc.

5Un succès fulgurant ! Créé en 2018, Mirror a été racheté en 2020, pour 500 millions de dollars par Lululemon, marque de vêtements de yoga. Le chiffre d’affaires 2022 de Mirror a même été revu à la hausse, de 100 à 150 millions de dollars. Peloton, pour sa part, a été évalué à plus de 32 milliards de dollars en 2021, après seulement neuf ans d’existence.

6Ces réussites s’inscrivent dans l’essor de la SportTech (sur le modèle de la BioTech, FinTech…) : des start-ups intègrent de la technologie à la pratique sportive (machines, équipements, applications…) ou à la gestion d’événements (interactivité, services complémentaires…).

7La pandémie a transformé nos habitudes. Cela sera-t-il durable ? Que deviendront les petits entrepreneurs qui investissaient dans l’affaire de leur vie : LEUR salle de sports ? Et si ces deux modèles pouvaient coexister : la liberté de l’individualisme et la convivialité du collectif, mais à des moments différents ?


La leçon à retenir 

Les êtres humains sont des animaux qui ont besoin de bouger pour (sur)vivre. Dans nos vies ultra-sédentaires, nous réalisons ce besoin, quoi qu’il arrive, avec toute notre ingéniosité d’animaux dénaturés.

Pour en savoir plus 


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !