La “think week” de Bill Gates

La “think week” de Bill Gates

1Think week. Deux fois par an, Bill Gates s’isole pendant une semaine entière, coupé du reste du monde, pour lire et réfléchir. Eh oui, le fondateur de Microsoft passe deux semaines par an, déconnecté de toute forme de technologie !

2Un endroit strictement secret. Bill Gates occupe seul un chalet au bord d’un lac près du Pacifique nord. Le chalet serait équipé du strict minimum avec un portrait de Victor Hugo pour seule déco. Un livreur lui apporte ses deux repas quotidiens.

3Bill Gates pratique ses « think weeks » depuis plus de 25 ans. L’objectif est de s’isoler pour mieux réfléchir aux grands problèmes, repenser sa vision du monde et imaginer de nouvelles idées.

4C’est au cours de l’une de ces retraites, en 1995, que Bill Gates a rédigé le fameux manifeste, The Internet Tidal waveA l’époque, Microsoft considérait Internet comme une mode et était en train de louper le virage. Changement de cap après une semaine de retraite. En quelques jours, Bill Gates décide de transformer Microsoft en acteur majeur de l’Internet. On connaît la suite…

5S’il referme son ordinateur, Bill Gates n’oublie pas d’emporter du papier et des crayons. Il note toutes ses lectures et documente toutes ses pensées.

6Ces “think weeks” mettent en relief le fléau de l’hyper-connexion. Comment être capable de réfléchir, d’intégrer des informations complexes quand notre travail est centré autour de conversations permanentes, non structurées, non programmées, via mail ou messagerie instantanée type Slack ?

Quelques chiffres pour vous donner le tournis…

  • En 2019, un employé traite en moyenne 126 mails par jour (envoi et réception), soit un toutes les 4 minutes (source Radicati).
  • Selon Adobe, les « knowledge workers » déclarent passer plus de 3 heures par jour à gérer leur mail.

Ok, on arrête…

7Retrouver la pensée profonde. Avec toutes ces distractions, nous ne pouvons plus nous concentrer. Du coup, nous risquons de ne produire qu’un travail superficiel, créant peu de valeur, facilement remplaçable. Pratiquer la « think week » est un moyen de retrouver sa capacité à réfléchir en profondeur.


La leçon à retenir

Même si nous n’avons pas les moyens de Bill Gates, nous pouvons décider de nous isoler – ne serait-ce que quelques heures – pour reprendre le contrôle de notre pensée. Non seulement on y survivra mais lutter contre l’accoutumance à la distraction pourrait bien être la clé de notre réussite personnelle et professionnelle.

Pour aller plus loin


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !