Les “kimchi problems” de Ben Horowitz

Kimchi problems

1 Le kimchi est ce mets coréen très populaire composé de légumes marinés et pimentés. En Corée, il n’y a pas un repas sans pot de kimchi posé sur la table. Mais, attention, plus vous vous rapprochez du fond du pot et plus le kimchi est pimenté !

2 Co-fondateur du célèbre fonds de capital-risque A16z, l’entrepreneur et auteur Ben Horowitz a adapté cette maxime coréenne au monde de l’entreprise :

“The deeper you bury it, the hotter it gets.”

 Le message est clair : plus vous enterrerez un problème, plus brûlant il deviendra. 

3 Tout dirigeant d’entreprise est un jour confronté à cette situation. Bien sûr, il sait qu’il y a un problème mais ne parvient pas à l’affronter : manque de temps, évitement des conflits, découragement face à l’ampleur de la tâche, etc. 

4 Pourtant, un problème enterré non seulement ne disparaît pas mais au contraire devient une véritable bombe à retardement. Face à un environnement qui change rapidement, cela ne pardonne pas…

“Kimchi problems are those that get hotter and hotter until they burn down the organization.” 

Ben Horowitz

5 Alors que faire ? 

  • Admettre qu’il y a un problème et accepter de l’affronter. 
  • Dissocier les personnes du problème lui-même. Sinon votre jugement sera faussé : vous serez victime de vos préjugés, positifs ou négatifs. 
  • Prendre le temps d’analyser les causes de ce problème.

Alors, seulement, vous serez en mesure de le résoudre… et d’éteindre le feu qui couve !

6 Les “kimchi problems” remettent en cause la culture de la solution, si largement répandue dans les entreprises traditionnelles. Pourtant, aujourd’hui, les entreprises les plus innovantes (et les plus performantes) sont celles qui ont adopté la culture du problème car c’est l’analyse en profondeur qui fait avancer, et non la solution “toute faite”.

7 La culture du “problem solving” s’inscrit dans un nouveau modèle de carrière. Devenir un manager taylorien ne séduit plus. La star de l’entreprise, c’est désormais le “problem solver” qui sait identifier et faire travailler ensemble les talents à même de résoudre les problématiques les plus complexes, et non celui qui dispose du plus gros budget ou de la plus grosse équipe… 


La leçon à retenir 

Apportez-moi des problèmes, pas des solutions…

Pour aller plus loin 


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !