BeReal, l’anti-Instagram

BeReal, l’anti-Instagram

1Lancé à Paris en 2020, BeReal est un réseau social sur lequel les utilisateurs échangent des photos “non préparées”. Le but est de communiquer avec ses amis de façon authentique.

2Après avoir téléchargé l’application et créé un compte, l’utilisateur reçoit une notification à une heure aléatoire sur son téléphone : il a alors deux minutes pour prendre et poster une photo de ce qu’il est en train de faire. Cette photo sera double – devant et derrière la caméra – soit un selfie miniature incrusté dans une vue de l’environnement de la personne. 

3Le but est d’échapper aux images fabriquées qui dépriment tout le monde : ces gens merveilleusement stylés dans des décors de rêve… De quoi rendre folle la personne la plus saine d’esprit ! Un détail pour les petits malins : il est indiqué combien de fois vous avez repris votre photo. Retouche impossible, bien sûr. 

4La lutte se poursuit. Pas de Likes, pas de commentaires mais uniquement des “realmojis” : une photo de votre bouille avec une expression si possible parlante (vous êtes quand même aidé par l’ajout d’un symbole). 

5Ici, pas de voyeurisme. Tout le monde reçoit la notification à la même heure et tant que vous n’avez pas posté votre propre photo, les photos des autres restent floues. Les influenceurs peuvent aller se rhabiller, d’autant plus que ces photos ne restent accessibles que pendant 24 heures. 

6Fondé et dirigé par Alexis Barreyat, ancien de l’école 42 créée par Xavier Niel, BeReal est un succès non seulement en France mais aussi aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Selon data.ai, l’application a été installée plus de 10,7 millions de fois (mai 2022). 

7En juin 2021, BeReal a réalisé une levée de fonds de 24,50 millions d’euros auprès de Accel Partners, Andreessen Horowitz, Dst Global, Kima Ventures… La startup serait aujourd’hui valorisée 600 millions de dollars.


La leçon à retenir 

Nous allons enfin découvrir que nos amis ont une vie tout aussi ennuyeuse que la nôtre. Youpi ! 

Pour en savoir plus 


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi vous abonner à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.