“Sang wenhua” ou “l’aquoibonisme” à la chinoise

“Sang wenhua” ou “l’aquoibonisme” à la chinoise

En Chine, le “sang wenhua” que l’on pourrait traduire par la culture de la défaite, se répand auprès de certains millennials chinois.


1Le “sang wenhua” est une sous-culture fondée sur le pessimisme, le défaitisme et l’apathie. Une forme de résistance passive de la jeunesse…

2Cette tendance prend le contre-pied de la culture officielle de l’Energie Positive, prônée par le Président Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir en 2012.

3Le “sang wenhua” n’est pas un mouvement de contestation politique, mais plutôt l’expression de la désillusion face à cette injonction de réussite. Ces jeunes Chinois refusent la compétition et n’hésitent plus à afficher leurs échecs, dans l’espoir peut-être d’échapper à ce destin tout tracé.

4Enfants uniques, voire petits-enfants uniques, les jeunes Chinois sont soumis dès leur plus jeune âge à une pression angoissante : affronter des parcours scolaires ultra-compétitifs, conclure le meilleur mariage, acheter sa maison à un prix exorbitant…

5Une partie de la jeunesse chinoise refuse la glorification du “self-made man” et la règle des 996 (on travaille de 9h du matin à 9h le soir, 6 jours par semaine, soit 72 heures de travail hebdomadaire).

6De la même façon, certaines jeunes femmes refusent de se marier car cela implique – après des années d’études exigeantes – de sacrifier sa carrière tout en cumulant travail, tâches ménagères, soins à l’enfant et prise en charge des quatre grands-parents lorsqu’ils deviennent âgés…

7Logiquement, on retrouve des signes de “sang wenhua” dans la démographie chinoise. En 2020, le pays a connu la plus faible progression démographique depuis plus de 50 ans, avec près de 14,5 millions de naissances en moins. A ce rythme, la Chine pourrait devenir le recordman mondial de la plus faible natalité et laisser l’Inde devenir la première population mondiale dès 2023.


La leçon à retenir 

Revers d’une réussite éclatante, le désenchantement de la jeunesse et la baisse démographique constituent peut-être les plus grandes menaces pour la société chinoise.

Pour aller plus loin


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !