FigJam, la preuve du MVP 

FigJam, la preuve du MVP

1FigJam est un tableau blanc en ligne, collaboratif, permettant aux équipes de réfléchir, créer, tester, itérer, etc. ensemble, dans ce qui ressemble à des réunions certes à distance mais toutefois visuelles et spontanées. 

2FigJam est un petit frère de Figma, la plateforme de prototypage et d’édition de graphiques vectoriels, destinée aux UX / UI designers et aux développeurs, facilitant la création de sites web et d’applications mobiles.

3Véritable phénomène depuis son lancement en 2016, Figma est désormais utilisé par des millions de clients dont Netflix, AirBNB, Stripe, Zoom et Discord. A l’instar de Google Docs qui s’est substitué à Word, Figma tend à remplacer les logiciels Adobe, Sketch ou InVision.  

4Revenons à FigJam, parfaite illustration du MVP (Minimum Viable Product) dont nous avons parlé dans un article précédent. Dylan Field, co-fondateur de Figma, a passé une bonne partie de la pandémie à étudier les retours, critiques et suggestions des utilisateurs de son produit. Pour répondre à leurs demandes, il a créé FigJam qu’il a lancé très vite en version test ouverte à tous, afin de pouvoir l’améliorer et l’enrichir en fonction des feedbacks reçus. 

When you’ve done it enough, it’s almost like the market is going to extract the product out of you.

 Dylan Field

5Avec FigJam, comme dans une session “en vrai” de brainstormingbrainwriting ou idéation, vous partagez vos idées via des post-its, pastilles, tampons, etc. Vous pouvez aussi ajouter des annotations ou des croquis “à main levée”. Même à distance, vous collaborez et vous communiquez spontanément : émojis, messages en direct, appels vocaux, etc. 

6Les fichiers FigJam peuvent ensuite être utilisés dans Figma. Pour démarrer plus facilement, vous pouvez commencer avec les modèles de réflexion proposés. 

7Même si le succès de Figma semble rapide, les deux co-fondateurs, Dylan Field, aujourd’hui âgé de 29 ans, et Evan Wallace, 31 ans, ont testé, pendant des années, différents projets, sans succès. (Oui, ils ont commencé avant d’avoir fini leurs études.). En juin 2021, Figma a levé 200 millions de dollars (série E) auprès de neuf grands investisseurs dont Andreessen Horowitz, pour une valorisation de 10 milliards de dollars.


La leçon à tirer

Bizarre, bizarre… Les clients voudraient donc des produits simples et conviviaux ? Hum, hum, comme c’est bizarre… 

Pour aller plus loin


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi vous abonner à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.