Le Vietnam, le nouveau pays des licornes ?

Le Vietnam, le nouveau pays des licornes

1Malgré un démarrage très récent – 2015 – le Vietnam compte aujourd’hui plusieurs milliers de start-ups et déjà 2 licornes : VNG, le Whatsapp local, et VN Life, une solution de paiement par QR Code. Depuis 2019, les start-ups vietnamiennes représentent plus du tiers des investissements de l’Asie du Sud-Est, atteignant la deuxième place derrière le géant indonésien.

2Grâce à sa gestion exemplaire de la crise du Covid, la confiance des investisseurs a été préservée et l’élan vietnamien a pu continuer. En 2020, les investissements au Vietnam Ventures Summit ont atteint 815 millions de dollars, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2019.

3Ce succès repose essentiellement sur un fort dynamisme économique et le boom démographique :

  • un PIB multiplié par 20 entre 1993 et 2019
  • 100 millions d’habitants
  • un âge médian de 30 ans
  • un énorme vivier de jeunes talents, formés et avides d’ascension sociale
  • une diaspora de 4,5 millions de personnes

4Conséquence ? Les startups vietnamiennes attirent les investissements étrangers. Toutefois, soucieux de son indépendance vis-à-vis de la Chine et des USA, le Vietnam mène une politique active de diversification auprès d’investisseurs japonais, coréens ou singapouriens, comme SoftBankSTIC Ventures et Northstar Group.

5Pour accompagner ce succès, l’État intervient désormais via des investissements directs et des réformes financières. Des programmes de coopération ont ainsi été créés avec d’autres pays, et des projets comme la Saigon Silicon City bénéficient d’aides et d’un régime d’imposition préférentiel.

6Grâce aussi à une faible concurrence régionale (Myanmar, Laos, Malaisie…), le Vietnam peut jouer dans la catégorie locale des grands de l’innovation : Singapour bien sûr qui réussit à exporter ses startups dans toute l’Asie du Sud-Est et l’Indonésie qui bénéficie d’un PIB et d’une population trois fois supérieurs.

7Le Vietnam vise au moins dix licornes en 2030. Pour réussir ce pari, il devra pérenniser les investissements et renforcer son niveau de formation mais, surtout, ses startups devront parvenir à dépasser leur marché intérieur, comme le grand frère singapourien avant lui…


La leçon à retenir

Rares sont ceux à avoir anticipé son essor. Pourtant le Vietnam s’impose désormais sur la carte mondiale de l’innovation.

Pour aller plus loin


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !