Volocopter, le leader de la mobilité aérienne

Volocopter, le leader de la mobilité aérienne

Fini la science fiction ! Les véhicules urbains volants sont devenus une réalité technologique. Et l’acteur le plus avancé au monde est européen : l’Allemand Volocopter.


1Volocopter construit et opère des « eVTOL » (Electronic Vertical Take Off and Landing). Comme son nom l’indique, on parle bien de véhicules volants, électriques, capables de décoller et d’atterrir à la verticale.

2Les eVTOLs ressemblent à des hélicoptères, à la différence près qu’ils ne polluent pas et sont silencieux, tout en volant à 200 km/h ! 

3Les eVTOL concernent uniquement les déplacements intra-urbains : navettes aéroports centre-ville, ambulances, taxis, livraison de colis… Ils bénéficient des progrès réalisés dans les batteries électriques, les matériaux légers et les capteurs.

4Volocopter cumule déjà plus de mille vols effectués à Dubaï, en Allemagne, en Finlande et à Las Vegas. Comptant notamment Daimler, BlackRock et Intel parmi ses investisseurs, Volocopter a levé 332 millions d’euros.

5Les premiers vols commerciaux opérés par un pilote sont prévus pour le milieu des années 2020, puis devraient devenir autonomes dans les années 2030. A Paris, les premiers vols devraient avoir lieu en 2024 à l’occasion des JO.

6Un marché de masse, pas de luxe. Selon Pitchbook, le marché mondial de la mobilité urbaine par taxi aérien devrait atteindre 1,5 milliard de dollars en 2025 et plus de 150 milliards en 2035. Le coût du vol par eVTOL est très inférieur à celui par hélicoptère (2,5$ par passager et par mile contre 9$).

7D’ici 2050, 68 % des 10 milliards d’habitants de notre planète vivront en ville. Comme il devient difficile de construire davantage de routes et d’infrastructures dans des villes déjà saturées, nos déplacements devraient aussi se faire dans les airs.


La leçon à tirer

La mobilité aérienne urbaine devrait devenir une réalité quotidienne pour la majorité des urbains. Le leader mondial actuel, Volocopter, n’est situé ni dans la Silicon Valley ni à Shenzhen, mais à 90 kilomètres de la frontière française.

Pour aller plus loin


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !