Atheneum : « Research-as-a-service »

Atheneum

1Start-up née à Berlin en 2010, Atheneum propose aux entreprises, cabinets de conseil et sociétés d’investissement, un service de recherche et d’études à la demande, en ligne et ultra-rapide.

2A l’instar du SaaS (Software as a service), cette offre de ”Research-as-a-service” fonctionne sur la base d’une plateforme accessible via un abonnement. Des prestations ponctuelles sont également possibles.

3En une décennie, Atheneum a constitué un réseau de plus de 800 000 d’experts, pouvant être sollicités de trois façons :

  • Les sessions d’expert : le client bénéficie d’échanges en direct avec des experts, à travers des entretiens, des rendez-vous en face-à-face, des workshops ou encore des webinars.
  • La recherche sur mesure : grâce à son réseau, Atheneum peut réaliser des interviews, enquêtes et études dans plus de 60 langues, et apporter rapidement des “insights” et données stratégiques.
  • Le “détachement” d’experts : Atheneum met à disposition ses experts en cas de besoin court ou long terme, au sein d’une entreprise.

4Ces experts sont bien sûr rémunérés. Toutefois, leurs motivations principales seraient de renforcer leur réseau, d’identifier de nouvelles opportunités et de partager leur savoir. Ainsi, nombre d’entre eux optent pour le  reversement de leurs honoraires à des organisations humanitaires. Indirectement, Atheneum servirait donc de plateforme de recrutement… 

5Grâce à ce réseau, ses onze bureaux dans le monde et sa technologie, Atheneum s’engage à fournir l’expertise demandée dans des délais ultra-courts, 24h/7, 7j/ 7. Les domaines couverts sont larges : institutions financières, santé, biens de consommation, télécoms, industrie, énergie, ressources naturelles, politiques publiques… 

6Loin de subir la crise du Covid, Atheneum a augmenté son chiffre d’affaires de 40 % en 2020 et doublé ses ventes sur les sept premiers mois de l’année 2021. Pour assurer la poursuite de sa croissance explosive, Atheneum vient de lever plus de 150 millions de dollars.

7Le marché de l’information professionnelle est aujourd’hui estimé à 22 milliards de dollars. Sur ce marché, Atheneum s’inscrit dans une double tendance :

  • L’obsolescence de l’information : les changements sont devenus si rapides que les publications sont déjà partiellement obsolètes et inutiles, au moment même de leur parution ! 
  • La surcharge d’information : nous avons besoin de filtrer les informations et de nous reposer sur une expertise fiable.

La leçon à retenir

L’information, c’est bien. L’expertise, c’est mieux.

Pour aller plus loin


Cet article vous a plu ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi. Et n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi nous retrouver sur LinkedinTwitterFacebook ou Instagram !