Imagilabs, l’application des codeuses en herbe

Imagilabs

1Imagilabs est une startup suédoise créée en 2018 par trois femmes : Dora PalfiBeatrice Ionascu et Paula Dosza. Lors de leurs études en Computer Science à la New York University d’Abu Dhabi, elles ont constaté par elles-mêmes l’absence criante de femmes dans leur univers. Leur nouvelle mission ? Former les filles au codage !

2Les trois fondatrices d’Imagilabs sont parties du constat que seuls 25 % des codeurs sont des codeuses. Encore plus alarmant : à l’âge de 12 ans, garçons et filles partagent le même intérêt pour l’informatique mais, deux ans plus tard, cet intérêt ne s’élève plus qu’à 12 % chez les filles contre 47 % chez les garçons. 

3L’objectif est donc de réduire cet écart, en prenant le problème à la source, c’est-à-dire en formant les filles au code dès l’âge de 9 ans, de la façon la plus ludique possible.

4Imagilabs propose une application gratuite pour apprendre à coder en Python tout en s’amusant, ainsi qu’une « communauté » où les filles pourront partager leur code, s’encourager et prendre confiance en elles. 

5L’originalité d’Imagilabs a été de miser sur la concrétisation du code à travers un objet : l’Imagicharm. Ce petit boîtier à porter sur soi ou sur son sac d’école dispose de 64 cases LED formant un dessin à personnaliser grâce à la programmation. Les pre-teens et les teenagers peuvent ainsi exprimer leur créativité et leur personnalité via le codage. Une bonne motivation !

6Imagilabs a pris le parti du « gamified learning » car c’est en jouant, en ressentant des émotions positives, que l’on mémorise le mieux. S’ennuyer est contre-productif quand il s’agit d’apprentissage. 

7Après une campagne Kickstarter, ImagiLabs a été sélectionné par les programmes d’accélération d’Apple et de Google, puis a réalisé une levée de fonds Seed de 250 000 € en mars 2021. Une somme très éloignée de certaines levées record… surtout au regard de l’enjeu. Mais, soyons positifs, l’élan est donné !

La leçon à retenir 

Ca y est : vous avez trouvé comment occuper votre petite nièce dimanche prochain ! 

Pour aller plus loin



Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le faire suivre à vos amis… Vous pouvez aussi vous abonner à notre Newsletter pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail chaque vendredi.